Sortir de l'histoire officielle

    


Rudolf Steiner et autres tintouins ésotériques
Avec toujours des tentatives The Tree of Life : L'Arbre de vie film dramatique écrit et réalisé par américain Terrence Malick
Et aussi :
 L’anthroposophie, discrète multinationale de l’ésotérisme

 https://chimereseditions.noblogs.org/post/2019/01/15/anthroposophie-ecofascisme/#more-31
 Ici en pdf Anthroposophie & Écofascisme
Je ne pense pas, mais suis-je naïf, que les dirigeants de certaines entreprises citées à la fin soient si démoniaques, c'est plutôt de l'ignorance à la limite de la débilité.
« Nietzsche, exceptionnel penseur anti démocratique de l’époque» Je ne pense pas que ce soit si simple de le ranger dans la mouvance de Steiner. Il n'a jamais tenu de propos anti-sémite ou glorifiant la pseudo race allemande, alors qu'à l'époque c'était l'ambiance générale. Son éditeur n'avait pas le temps d'éditer ses textes ayant trop à faire avec toutes les publications anti-sémites proposées. (lu dans "Nietzsche" de Daniel Halévy.
Rudolf Steiner
La NEF
WELEDA

Alice Bailey

Spiritisme en Allemagne avant les années 1930

Les enfants indigos


Rudolf Steiner ​Extraits en décembre 2021 de pages Wikipédia.
«Principalement connu comme fondateur de l'anthroposophie, une doctrine spirituelle, il va dans un second temps proposer sur la base de cette doctrine, des applications dans le domaine de l'éducation, l'agriculture et de la médecine. Ces pratiques, qu'il développa dans les années 1920, sont considérées comme pseudo-scientifiques. Elles persistent malgré tout de nos jours à travers plusieurs disciplines (agriculture biodynamique, médecine anthroposophique, écoles Steiner-Waldorf, danse Eurythmie)»
Ce que "Le Monde" ne vous a pas (vraiment) dit sur l'anthroposophie

Extraits de Mariane :
«Le quotidien du soir a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux pour avoir consacré une série de cinq articles à l'anthroposophie, un courant ésotérique accusé de dérives sectaires par d'anciens membres. Un certain nombre d'ex-anthroposophes, de journalistes et de lanceurs d'alerte interrogés par le quotidien regrettent que leurs citations aient servi de prétextes à des articles qu'ils estiment « complaisants ». « Marianne » s'est entretenu avec eux, l'occasion de revenir sur un mouvement encore méconnu du grand public.
Imaginez : vous avez subi les pratiques d'une communauté ésotérique à tendance sectaire pendant des années. Un jour, vous voyez son fondateur en une du Monde. Le titre : "Rudolf Steiner, le penseur alternatif". Ça risque de vous faire bizarre. Steiner n'est pas un penseur alternatif, c'était un gourou, un individu médiocre et manipulateur. » Marc Giroud ne revient pas de cette couverture du 12 juillet. Imagine-t-on, se demande cet ancien professeur, Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie, ou le gourou Claude Vorillon, alias Raël, faire la une du prestigieux quotidien en de pareils termes ?
Si le sexagénaire s'emporte, c'est que Marc Giroud connaît bien les théories mystiques de Rudolf Steiner (1861-1925), occultiste du XIXe siècle et fondateur de son propre courant ésotérique, l'anthroposophie. Sa doctrine : replacer l'homme au centre du cosmos en prônant des croyances comme le karma, l'existence d'un « Christ cosmique » ou d'êtres élémentaires comme les sylphes et les gnomes. Ce folklore, qui pourrait prêter à sourire, a essaimé en Europe dans trois principaux secteurs : l'éducation, par le biais de son réseau d'écoles dites Steiner-Waldorf, en agriculture, avec le développement de rituels dits « biodynamiques » et dans les pseudo-médecines. Depuis la fin des années 1990, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) et les associations spécialisées comme l'Unadfi surveillent les courants anthroposophiques et notamment leurs écoles.
Des écoles ésotériques
Car c'est l'un des points d'inquiétude soulevés par d'anciens élèves et professeurs devenus lanceurs d'alerte : ce réseau d'écoles, dont certaines sont regroupées au sein de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf, emploie une pédagogie fondée sur des principes mystiques. « Quand vous regardez les ouvrages utilisés pour la formation des professeurs, il n'y a qu'un seul auteur important : Rudolf Steiner. Et toute la pédagogie a pour but de préparer les enfants à rencontrer le Christ cosmique »,
...»
Arrêt sur image "Série sur Steiner : Le Monde sous le feu des critiques"
«En présentant Rudolf Steiner et son mouvement spirituel, l'anthroposophie, sous un jour moins critique qu'attendu, Le Monde savait qu'il s'exposerait aux critiques. Il a tout de même été surpris par leur virulence. Qui n'est pas tout à fait sans fondement. Première partie de notre enquête.
...
Du 11 au 16 juillet sur le web, Le Monde publie donc ces cinq articles, signés de cinq journalistes. Le grand reporter Aureliano Tonet, habitué des séries d'été, se charge de l'introduction biographique, qui replace l'anthroposophie et ses différentes branches dans la France de 2021. Les quatre autres articles explorent la biodynamie, les écoles Steiner, la "philosophie" ésotérique du mouvement, puis l'architecture et l'art. Ils sont écrits par des journalistes "rubricards", spécialistes du vin, de l'éducation, des religions et de l'architecture. Le tout est coordonné par le rédacteur en chef Michel Guerrin – qui n'a pas répondu à nos sollicitations.

...
Qu'est-ce que l'anthroposophie ? Si sa dénomination est obscure pour le commun des mortels, tout comme la spiritualité loufoque, voire délirante, de Steiner, ses ramifications plus ou moins lâches sont connues – même si pas toujours directement rattachées à la Société anthroposophique. Cette entité en est l'émanation la plus directe, avec un siège en Suisse, le "Goetheanum". L'entreprise de produits cosmétiques et de parapharmacie Weleda, la Nef, une banque "éthique" (qui finance par ses prêts nombre de projets écologiques, tels que l'ouverture de magasins Biocoop), les écoles Steiner-Waldorf, l'association de certification agricole Demeter... en sont probablement les entités les mieux connues, en particulier dans les milieux écologistes français où elles prospèrent. Mais l'anthroposophie est aussi perceptible dans son soutien de longue date à l'homéopathie, et à diverses pratiques médicales alternatives (sans effet scientifiquement démontré à ce jour), ou par sa fondation de l'agriculture biodynamique (dont la supériorité par rapport à l'agriculture bio reste encore à prouver).
...
Outre ces critiques concernant directement leur série, les journalistes du Monde semblent ne pas avoir tenu compte des enquêtes solides et récentes mettant en cause le mouvement anthroposophique publiées en France (Le Monde diplomatique, Arte, Le Parisien, Slate, Charlie Hebdo, Complément d'Enquête, Sciences et Avenir) mais aussi en Allemagne ou en  Suède. Peut-être parce que les journalistes du Monde n'adhèrent pas à l'idée, sous-tendue par ces différentes enquêtes, que le mouvement anthroposophique est au fond un véritable pouvoir.»
Anthroposophie Courant pseudo-scientifique, hurluberlu, raciste.«doctrine syncrétique mélange diverses notions empruntées aux religions indiennes et au théosophisme (tels que les concepts de karma et de réincarnation), au christianisme, et plus récemment au mouvement New Age, qu'il aurait lui-même inspiré.»
«la création d'associations ou d'entreprises privées qui se revendiquent ou se sont revendiquées de Steiner : Weleda, Wala, Dr Hauschka Cosmétiques, Stockmar, Déméter, Les Jardins d'Altaïr, GLS, La Nef, Triodos, Ostheimer, maison de retraite (« Maison Oberlin »), colonie de vacances (« Iona ») ;»
Weleda «Sous le régime nazi, la branche allemande de Weleda continua de travailler, y compris pendant la Seconde Guerre mondiale, recevant d'importantes commandes des autorités. L'entreprise fournit même des médicaments naturopathiques et de la crème antigel pour des expériences de torture au camp de concentration Dachau, non loin de Munich, où le jardinier en chef de l'entreprise anthroposophique, Franz Lippert, fut muté sur demande en 1941 (avec le grade d'officier SS) avec son élève Carl Grund pour mener des expériences supervisées par Himmler.»
Société anthroposophique universelle - Liens avec Weleda «La Société anthroposophique universelle est actionnaire majoritaire du groupe Weleda. ... Seuls les membres de la Société anthroposophique universelle peuvent détenir des actions nominatives du groupe Weleda.»
Agriculture biodynamique«L’agriculture biodynamique, aussi appelée communément biodynamie, est un système de production agricole magique issu du courant ésotérique de l'anthroposophie. Ses bases dogmatiques ont été posées par Rudolf Steiner dans une série de conférences données aux agriculteurs en 1924 et développées ensuite par des agriculteurs anthroposophes.
L'agriculture biodynamique de Steiner ne donne aucun mécanisme explicatif, et son fondateur refuse la méthode expérimentale, en appelant uniquement à la foi de ceux qui voudront bien le croire.
L'emploi de préparations reposant sur des principes ésotériques, dont la prise en considération de l'influence supposée des rythmes lunaires et planétaires différencie principalement l'agriculture biodynamique de l'agriculture biologique.
Ce système de production n'est pas plus efficace que l'agriculture biologique, dont il respecte les principes de base. Les deux approches se distinguent par les dimensions ésotériques de l'agriculture biodynamique, et l'efficacité revendiquée de la biodynamie relève de la pensée magique. En raison de ses fondements mystiques, l'agriculture biodynamique est classée parmi les pseudosciences.»
Arguments bidons, marketing et financement d'un groupe occulte.
«Demeter et Biodyvin, qui se réclament d’une agriculture biodynamique. Marginale mais en expansion, celle-ci prétend aller au-delà du bio par une approche holistique, prenant en compte les « rythmes cosmiques ». Que se cache derrière cette approche ? Cyril Gambari nous aide à distinguer les prétentions de ces labels de la réalité des produits.
Quelques extraits :

Le cahier des charges de Demeter, la marque principale de la biodynamie, rend obligatoire l’utilisation des préparations biodynamiques. Elles viennent directement de 1924 et de Rudolf Steiner, elles n’ont pas bougé dans leur composition depuis cette époque.
Si ceux qui s’intéressent un peu à la biodynamie connaissent la bouse de corne (de la bouse introduite dans une corne de vache), ce n’est pas le cas de la vessie de cerf fourrée d’achillée millefeuille, du crâne d’animal domestique fourré d’écorces de chêne ou encore des mésentères et autres intestins de bovins fourrés de fleurs diverses, car ils sont très peu médiatisés.
... pour la préparation P502 les biodynamistes prennent le cerf pour sa tendance à accumuler les forces astrales, via ses cornes, dans sa vessie. Selon Rudolf Steiner, le cerf est l’animal qui capte le plus ce qui provient de l’environnement de la Terre. Toujours selon Steiner, l’achillée, étant connue pour sa capacité à soigner les problèmes de reins ou de vessie qui proviennent d’un déséquilibre astral, va transmettre les forces de Vénus et réguler le processus potassium par l’intermédiaire du soufre.
Très concrètement, l’agriculture biodynamique offre les mêmes résultats que l’agriculture biologique[7]. Les bonnes pratiques paysannes – rotation des cultures, lâcher d’auxiliaires, enherbement, plantation de haies, etc. – qui sont utilisées à la fois en agriculture biologique et en agriculture biodynamique expliquent le peu de différences observé entre les deux.
La biodynamie c’est du bio plus de la pseudo-science. Les prétentions de Demeter ne s’appuient sur rien de solide, rien de concret. C’est ce qu’on pourrait appeler du marketing.
Les produits biodynamiques se vendent en moyenne plus cher que des produits simplement bio, pas étonnant donc que les grands noms de la viticulture commencent à s’y intéresser. Pas étonnant non plus que la biodynamie veuille récupérer de telles images de marque, et ce autant pour le prestige que pour la cotisation : l’adhésion à Biodyvin, le label de la biodynamie s’occupant uniquement du vin, coûte 150 €, s’y ajoutent une cotisation annuelle de 200 € ainsi que l’adhésion de 165 € à l’association Mouvement pour l’agriculture biodynamique (MABD). Pour les produits Demeter, la cotisation annuelle s’élève à 180 €, somme à laquelle il faut ajouter l’adhésion au MABD et un versement de 0,4 % du montant des ventes annuelles.
...la biodynamie n’existe pas sans l’anthroposophie. Or il s’avère que la biodynamie, c’est l’organe agricole de l’anthroposophie et qu’elle véhicule et diffuse les idées de ce mouvement, par ailleurs considéré par la Miviludes (mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) et par les associations de défense des familles et de l’individu comme dérive sectaire et pouvant notamment « entraîner de lourdes dérives auprès de populations vulnérables : les personnes malades et les mineurs »
... l’anthroposophie de Steiner prône une hiérarchisation des races, avec la race aryenne au sommet, vision pangermanique par excellence.
Ce que nous montrent les témoignages que j’ai évoqués, c’est que même en étant un laïcard convaincu, sans croire à toutes ces fadaises, on arrive quand même à mettre un pied dans l’occultisme de Steiner… et on s’aperçoit qu’on y baigne en fait complètement.»
Pédagogie Steiner-Waldorf «notamment dénoncée pour ses assises pseudoscientifiques issues du courant anthroposophique et occultiste. Elle est aussi parfois soupçonnée de dérives sectaires et critiquée pour la formation insuffisante de ses enseignants.
Sharon Lombard soutient que les écoles Steiner-Waldorf seraient le moyen le plus efficace de l'anthroposophie pour se répandre et seraient des centres d'une initiation occulte où tous les aspects du curriculum sont enracinés dans l'anthroposophie, avec une profonde signification ésotérique. Il affirme que le schéma hiérarchique de Steiner sur l'évolution de l'homme est subtilement incorporé dans le curriculum. Par exemple, en histoire, les élèves apprennent les anciens mythes religieux indiens, perses, égyptiens, gréco-romains et nordiques, ce qui peut être interprété comme du multiculturalisme, mais aussi comme une initiation dissimulée qui correspond à la doctrine de Steiner sur l'évolution spirituelle des aryens. Dan Dugan, secrétaire de l'association People for Legal and Non-Sectarian Schools, affirme que la pédagogie Steiner est dévouée à promulguer la pensée de son fondateur, l'anthroposophie, de type sectaire. Il dénonce une infantilisation et une ouverture à l'acceptation du monde magique exprimé dans la mythologie dans laquelle ils sont immergés.
Rudolf Steiner était ouvertement raciste, comme beaucoup d'allemands de son époque. En conséquence, son œuvre contient tout un pan de théories raciales, qui peuvent être toujours enseignées dans certains établissements. Ainsi, Élisabeth Feytit, journaliste et auteure d'une enquête sur les établissements Steiner, témoigne : « Il y a clairement des enfants moins bien traités, notamment s'ils sont roux ou non blancs. [...] L'anthroposophie est issue notamment du théosophisme de Mme Blavatsky qui prône dès le départ les différences raciales. Pour Steiner, il y a des races dominantes aux différentes étapes de l'humanité. Selon lui, aujourd'hui, c'est la race aryenne qui domine. C'est comme si les autres avaient loupé le coche. Il y a des enfants non blancs dans les écoles Steiner-Waldorf, mais on les considère comme moins évolués que les Blancs ».
Un pédagogue Steiner a été accusé de faire ouvertement la promotion des théories racistes de Steiner sur les réseaux sociaux.
La non-acceptation de la vaccination par l'anthroposophie pour des motifs liés à la croyance en des réincarnations karmiques est mentionnée dans de nombreux rapports d'enquête, et dans plusieurs pays. Yves Casgrain note lui aussi que dans l'anthroposophie, les vaccins sont mal perçus car ils retarderaient la « dette karmique »
La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf par Grégoire Perra
«... les écoles Steiner-Waldorf sont étroitement associées à une doctrine ésotérique et mystique nommée Anthroposophie, ainsi que la mouvance sectaire qui est chargée de sa promotion (lien).
Quelle est la réelle fonction de ces écoles ? Promouvoir insidieusement une nouvelle religion nommée Anthroposophie, syncrétisme mélangeant divers éléments de l’Hindouisme, du Christianisme et du Bouddhisme, associé à un discours pseudo philosophique, pseudo épistémologique et pseudo humaniste sorti tout droit du cerveau de Rudolf Steiner.
Qu’est-ce que l’Anthroposophie ? Une religion qui se dissimule et se travestit en pseudo-science ? Une doctrine qui se présente comme une philosophie humaniste d’émancipation de l’individu, alors qu’il s’agit d’un fourre-tout de croyances telles que le fait que le Christ est descendu du Soleil, que le Bouddha s’est réincarné sur Mars, que cette planète est une planète liquide, que la Lune est faîte de corne vitrifiée, que le cosmos s’arrête à Saturne, que ce sont les Gnomes qui font pousser les plantes, que la Résurrection du Fils de Dieu aurait engendré le phénomène de la radioactivité, que l’Atlantide n’est pas un mythe, mais un continent où les hommes avaient des corps cartilagineux capables de s’étendre à volonté, que les Blonds ont une intelligence cosmique, qu’une femme blanche qui lit un « roman nègre » alors qu’elle est enceinte pourra avoir un enfant tout gris, que ceux qui ont beaucoup de taches de rousseur étaient des imbéciles dans leur précédente incarnation, que les Dinosaures étaient en fait des Dragons cracheurs de feu, que les Africains pensent avec leur cerveau-arrière, que l’organe sexuel du futur sera le larynx, que tricoter développe de bonnes dents, que le cerveau est comme un tas de fumier, que les hommes et même la Terre se réincarnent, que ce sont les Dieux qui ont révélé à Steiner les principes de la pédagogie Waldorf ? .
Oui, mais hélas pas seulement. Si le seul problème avec l’Anthroposophie était sa tendance à la dissimulation, il suffirait qu’un travail de communication publique et de rectification des apparences soit opéré pour qu’il soit résolu. Ce serait certes prodigieusement nouveau – et inattendu – de la part des instances concernées, qui pour l’heure préfèrent de loin le masque qui les cache et leur permet de tromper ceux qui s’en approchent. Mais ce serait toutefois encore insuffisant. Car l’Anthroposophie n’est pas seulement une religion masquée ! C’est une aliénation. Qu’est-ce à dire ?
Une religion est selon moi une chose respectable, au même titre que la raison, malgré les combats que l’une et l’autre peuvent se mener. L’Anthroposophie contient des éléments religieux. Mais il s’agit aussi d’une dérive sectaire,
... l’Anthroposophie est un projet visant à créer une nouvelle civilisation. De même qu’il existe aujourd’hui une civilisation islamique, il pourrait un jour exister une civilisation anthroposophique ! Elle cherche à atteindre son objectif par deux biais :
– La substitution progressive de toutes les activités humaines existantes par d’autres portant sa marque : son programme politique (la « TRIPARTITION SOCIALE »), son agriculture (la « BIODYNAMIE« , « DEMETER« , « LES JARDINS D’ALTAÏR », etc.), sa médecine, ses médicaments et sa cosmétique (« WELEDA », « WALA », « DOCTEUR HAUSCHKA »), ses arts (« EURYTHMIE », « ART DE LA PAROLE », « Chant WERBECK », etc.), sa gymnastique (« BOTHMER »), sa littérature, son architecture, ses banques (« La NEF », « TRIODOS », « GLS », « BAS »), ses écoles (« STEINER-WALDORF »), ses centres d’accueil et de soins pour les enfants et les adolescents handicapés (« CAMPHILLS » , « LES ALLAGOUTES »), sa « pédagogie curative », ses maisons de retraites (« MAISON OBERLIN »), ses fêtes, ses sacrements (« La COMMUNAUTÉ DES CHRÉTIENS » ), ses prières, son astrologie, sa psychologie, ses loisirs, ses colonies de vacances (« IONA »), sa cuisine, ses vêtements, son esthétique, ses instruments de musique, ses crayons de cire (« STOCKMAR »), ses jouets pour enfants, ses pratiques sexuelles, etc., et même son langage, le jargon des anthroposophes ! ;
– La captation et la fédération de tout le tissus alternatif, écologique, solidaire, coopératif, alter-mondialiste, anti-spéculatif, spiritualiste, etc., ainsi que de toutes les composantes du New-Age.
Ce qui rapproche davantage l’Anthroposophie et ses institutions dérivées d’une secte plutôt que d’une religion ? Tout simplement leur volonté systématique de dissimulation, leur art centenaire de la tromperie et du mensonge afin de duper ou de séduire ceux qui s’en approchent, ainsi que le processus d’aliénation mentale et sociale dont elles sont vectrices !
...
...cette « pédagogie » est qu’elle constitue nécessairement une atteinte profonde au libre-arbitre des élèves, dont la plupart seront sensibilisés à des idées « new-age », tandis que certains seront repérés et enrôlés par les anthroposophes ! Et que l’on use pour cela de techniques de manipulations mentales aussi subtiles que bien rôdées ! 
Le problème est que tout ceci s’appuie sur une tromperie organisée à l’égard des parents et des institutions, séduits par des discours sur la promotion de la créativité, la pratique des activités artistiques, une pédagogie aux apparences plus douce, moins coercitive et normative que celle des établissements ordinaires ! Le problème est enfin qu’il s’agit d’institutions scolaires où peuvent facilement se produire, sans que cela ne soucie personne, de graves dérives, comme l’instauration de rapports de disciples à gourous entre élèves et professeurs, professeurs et parents, du harcèlement moral, des actes de violence, des relations incestuelles et incestueuses, des stratégies de dissimulation de faits délictueux à l’égard des autorités compétentes, des violations systématiques de la loi, pouvant mettre en péril l’intégrité des élèves, tant psychique que physique.
...
Avoir été pour cela assigné en diffamation par la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France, avoir vécu un procès à l’issue duquel la Justice a reconnu sans équivoque ma bonne foi et la légitimité de mon propos !

« Loin d’être le fruit d’une « haine féroce », il résulte que le témoignage rédigé par Grégoire Perra, publié sur le site de l’UNADFI, est le fruit d’une réflexion philosophique sur l’anthroposophie elle-même et ses modes de propagation, notamment au sein des écoles Steiner-Waldorf. »
Dès lors c’est également vainement que la partie civile soutient que l’UNADFI serait mue par une animosité personnelle, caractérisée par le fait qu’elle a reproduit les propos, sans aucune réserve, de Grégoire Perra, puisqu’aucune animosité n’est retenue à l’encontre de celui-ci. »»
??? Le Monde ? voir plus haut l'article de Mariane«... lynchage médiatique, avec la complicité de plusieurs journalistes et de la direction du quotidien Le Monde. Ainsi, en juin 2021, j’ai reçu une invitation du journaliste Auréliano Tonnet, responsable de la rubrique Culture du Monde. Il faisait mine de vouloir m’interviewer dans les colonnes de son journal, dans le cadre de la publication d’une série d’été sur Rudolf Steiner. Il prétendait vouloir réaliser une enquête impartiale. Mais je me suis méfié, car plusieurs de ses propos sonnaient faux. En réalité, il cherchait à me piéger en me faisant dire des choses qu’il aurait pu sortir de son contexte et retourner ensuite contre moi. L’entretien a eu lieu en compagnie de deux autres journalistes, Virginie Larousse et Violaine Morin, également complices des anthroposophes. Virginie Larousse est rédactrice en chef du Monde des Religions et Violaine Morin est responsable de la rubrique Éducation au Monde. Ceci donne une idée de l’ampleur des moyens mis en oeuvres par les anthroposophes pour m’abattre. Ayant percé à jour leurs fourbes intentions, je leur ai interdit, par lettre recommandée avec AR, de me citer. Ils m’ont néanmoins diffamé dans leurs articles, comme cela était prévu à l’avance. Toutefois, ces publications furent une telle apologie de l’anthroposophie qu’elles ont suscité un veritable tollé, dans l’opinion comme dans d’autres journaux, déclenchant même une enquête de , le média qui enquête sur les médias. Grâce à une indiscrétion de l’une des journalistes qui a participé à ce publi-reportage en faveur de l’anthroposophie, Ophélie Neiman, le site de debunkage Fact and Furious a pu établir, preuves à l’appui, que ces publications du Monde suivaient, quasiment à la virgule près, un dossier qui avait été préparé en amont par Louis Defèche, encore lui, le chargé de communication de la Société Anthroposophique Universelle, également coordinateur de la campagne de harcèlement contre moi. Le commanditaire direct de cette série d’articles était Jérôme Fénoglio, rédacteur en chef du Monde, agissant probablement lui-même sous ordre.»

«...se fondant sur son intuition et ses pratiques occultes, Steiner a inspiré le mouvement New Age, qui a donné naissance à de nombreux avatars modernes du mouvement anthroposophique. En cela il peut être considéré comme un maître à penser, voire un gourou à titre posthume, n'ayant, semble-t-il, de son vivant, jamais cherché à avoir une emprise mentale sur ses disciples, l'initiation qu'il proposait se voulant émancipatrice. L'UNADFI alerte sur les risques que représente l’enseignement Steiner-Waldorf ainsi que l'endoctrinement à l'anthroposophie dans les écoles Steiner-Waldorf et aujourd'hui le Goetheanum. En outre, l'anthroposophie fait l'objet d'une suspicion de dérives sectaires en France»
«En France, Grégoire Perra est un lanceur d'alerte, ex-anthroposophe et ex-professeur en école Steiner-Waldorf. Il milite pour une reconnaissance de la « dérive sectaire » du mouvement et de l'endoctrinement qui serait dissimulé via les écoles Steiner. Il dénonce notamment la porosité entre la mythologie et le réel dans ces écoles. En effet, avant l'âge de 6 ans un enfant ne peut pas différencier le réel de l'imaginaire et les professeurs des écoles Steiner entretiennent cette confusion dès la petite enfance. De plus les enfants sont bercés dans une ambiance religieuse avec des chants, des comptines identiques à des cantiques anthroposophiques, ce qui altère leur définition du réel. Dans les classes supérieures, les professeurs peuvent par exemple suggérer que l'Atlantide existe.»
«L’anthroposophie a un discours sur la race, Steiner était un enfant de son siècle, il considérait que la race était un moteur de l’histoire. Des anthroposophes ont été persécutés par les nazis, mais il y a aussi des nazis qui étaient fascinés par l’anthroposophie, et non des moindres : Rudolf Hess, Walther Darré, Himmler ».
«En 1910 Steiner déplore, par exemple « l’effroyable brutalité culturelle que fut la transplantation des Noirs vers l’Europe, [qui] fait reculer le peuple français en tant que race ».
Certains anthroposophes, comme Gregor Schwartz-Bostunitsch, ont ouvertement participé à l'élaboration du mysticisme nazi, via la Société Ariosophique, organisation occultiste nazie d'inspiration théosophique et anthroposophique.
La société de médecine anthroposophique Weleda a activement collaboré avec le régime nazi, qui lui passa d'importantes commandes pour des expériences et des séances de torture dans des camps de concentration, notamment à Dachau où exerçaient sous la supervision d'Himmler deux anthroposophes reconvertis en SS, Franz Lippert et Carl Grund.
L'historien Peter Staudenmaier (professeur à l’université Marquette, Wisconsin) explique que « L’ampleur des imbrications, au niveau des organisations et des personnes, entre la Société anthroposophique et le Parti nazi, était suffisamment importante pour préoccuper la faction anti-ésotérique des nazis ». Selon le même historien, « Après-guerre, les anthroposophes sont simplement retournés à leurs affaires et ont étouffé toute discussion sur les aspects les plus sombres de leur passé. De nombreux anciens nazis ont fait carrière dans l’anthroposophie après 1945 ».
«D'après un rapport de la Mission interministérielle de lutte contre les sectes datant de 2000, de nombreuses communautés mystiques se réclament de Steiner, suivant un large éventail politique (ou apolitique), et la postérité de Steiner entretient encore une certaine porosité avec plusieurs mouvances d'extrême-droite.
Élisabeth Feytit, journaliste et auteure d'une enquête sur les établissements Steiner, témoigne : Il y a clairement des enfants moins bien traités, notamment s'ils sont roux ou non blancs. [...] L'anthroposophie est issue notamment du théosophisme de Mme Blavatsky qui prône dès le départ les différences raciales. Pour Steiner, il y a des races dominantes aux différentes étapes de l'humanité. Selon lui, aujourd'hui, c'est la race aryenne qui domine. C'est comme si les autres avaient loupé le coche. Il y a des enfants non blancs dans les écoles Steiner-Waldorf, mais on les considère comme moins évolués que les Blancs »

Alice Bailey
Dans le même genre de synchrétisme new-âge Alice Bailey pour qui ««... le Christ utilisera également les moyens modernes de communication : « La radio, la presse, la diffusion des nouvelles rendront sa venue différente de celle des Messagers antérieurs. Les moyens de transports rapides, bateaux, trains et avions, le rendront accessible à des milliers d’individus qui pourront l’approcher. Grâce à la télévision son visage pourra devenir familier à tous » -Le Retour du Christ, p. 16» Elle aurait ajouté Internet bien sûr.
«L'enseignement d'Alice Bailey continue d'être diffusé et étudié au travers de l'École Arcane et de sa maison d'édition le Lucis Trust (en) ; même si certaines autorités dans différents pays les classent comme organes de propagande sectaire leur rôle est sans cesse grandissant dans le monde..
La mode actuelle est l'étude des sept rayons, accumulation de spéculations vaporeuses. Ce chiffre sept est très porteur chez les rêveurs. Car il y aurait sept couleurs dans l’arc-en-ciel et sept notes de musique dans la gamme. Mais ça ne marche pas il y a six couleurs (comme ce vous apprenez à l’école) ou une infinité entre l’ultra-violet et l’infra-rouge. Newton passionné d'occultisme trouvant que c'était plus en concordance avec ces rêveries a choisi ce chiffre quand il a diffusé sa découverte sur la décomposition de la lumière. Et il n’y a pas un ton entre chaque note, il y a douze demi-tons de do à do, donc pas un multiple de sept. De plus c’est une organisation occidentale, ailleurs la musique est décomposée différemment.

La NEF

Extraits de wikipédia le 10 janvier 2024 22h00 «... l'objectif de devenir une banque de plein exercice, à la manière des banques éthiques européennes anthroposophes dont elle s'est inspirée à ses débuts comme Triodos Bank et GLS Bank, ou d'autres banques éthiques comme Banca Popolare Etica.
Depuis sa création en 2001, La Nef est membre de la Fédération européenne des banques éthiques et alternatives (FEBEA) et de l'Association internationale des investisseurs en économie sociale (INAISE), toutes deux basées à Bruxelles (Belgique).
La Nef participe également au collectif des « Licoornes », composé de 9 entreprises coopératives qui développent des services solidaires et des produits du quotidien dans le sens de la transition citoyenne et écologique : le fournisseur d’électricité renouvelable Enercoop, la coopérative de covoiturage Mobicoop, le réseau coopératif d’opérateurs d’autopartage Citiz, la société coopérative de transport ferroviaire Railcoop, l’opérateur de télécommunications TeleCoop, ainsi que le Label Emmaüs, Commown, et Coopcircuits.
La Nef a, dès ses débuts, soutenu des projets écologiques, notamment d'agriculture biodynamique, inspirée de Rudolf Steiner. Les valeurs défendues par La Nef ont attiré des écologistes parmi les nouveaux sociétaires, orientant ainsi les choix de prêts plus largement vers tous les projets écologiques : agriculture biologique, magasins bios, développement des énergies renouvelables, éco-construction… La Nef soutient notamment les projets de Biocoop, Enercoop, Terre de Liens, Veja ou Ethiquable.
Empreinte carbone
L'impact climatique des projets financés par la coopérative est salué , depuis plusieurs années, par plusieurs organisations écologistes comme Sauvons les riches, Les Amis de la Terre - France et l'Oxfam France ou Reclaim Finance.
En janvier 2022, Carbone4Finance évalue l'impact de l'empreinte carbone à 121 tonnes équivalent CO2 émis par million d’euros investi, soit l'impact la plus faible de tous les établissements financiers français. L'impact de l'argent placé à la Nef émet donc 3 fois moins que la banque française la moins émettrice, et 5 fois moins que la banque la plus émettrice, d’après le rapport Banques et climat de Oxfam France basé sur la méthodologie Carbone.
En 2021, la Miviludes indique dans son rapport d'activité que le « groupe » anthroposophique exerce « une influence prépondérante sur certains établissement bancaires « éthiques » au pouvoir financier extrêmement important comme Triodos, GLS ou, en France, la Nouvelle économie fraternelle (Nef) »»

Enquête : les liens troubles de la banque préférée des écologistes avec une "multinationale des dérives sectaires"
Extraits : « La Nef, partenaire financier privilégié de la Ville de Lyon, est mise en cause par l'Etat pour ses liens avec un mouvement occulte : l'anthroposophie.
Grégoire Perra ... a été élève, puis professeur dans une école Steiner, ... "J'ai été anthroposophe haut-placé jusqu'en 2010, confie celui qui a notamment témoigné pour la Miviludes. J'ai vu la création de la Nef portée par les membres de la société anthroposophique de France." Dans son rapport, la Miviludes rappelle que "l'association-fédération des écoles Steiner-Waldorf a intenté deux procès pour diffamation à son encontre [...] À deux reprises, les tribunaux ont relaxé Grégoire Perra". Ce dernier dénonçait notamment "les effets pervers d'une sorte d'atmosphère religieuse permanente" dans ces écoles. Les élèves seraient également victimes d'une "adhésion forcée à des repères et des pratiques et un langage différent".
La Nef, pourvoyeur de fonds pour les écoles Steiner
Largement mises en cause par la Miviludes, les écoles Steiner bénéficient pourtant d'un appui important de la Nef. En consultant la liste des financements rendus publics par la banque, on dénombre pas moins de sept écoles Steiner financées entre 2014 et 2021, dont une à Saint-Genis-Laval, dans la banlieue de Lyon. Elle a bénéficié d'un prêt de 400 000 €. Autre élément surprenant, en 2019, la Nef a accordé un prêt de 380 000 € à la Communauté des Chrétiens de Alès dans le Gard. Cette communauté est un mouvement religieux créé par Rudolph Steiner en 1922, le même Rudolph Steiner à l'origine de l'anthroposophie. Les Églises catholiques et protestantes elles-mêmes affirment que ce mouvement religieux n'est pas fondé sur la tradition biblique mais sur une conception du monde ésotérique.
Grégoire Perra dénonce ... des "liens structurels entre la Nef et l'anthroposophie". En effet, si la Nef affirme "avoir changé", affirmant n'être en aucun cas sous une quelconque influence du mouvement sectaire, quelques recherches suffisent à penser le contraire. C'est en se penchant sur les membres du conseil de surveillance de la banque que les liens apparaissent. Jean-Pierre Caron en est le vice-président mais aussi le président du comité des nominations et des rémunérations.
Cet homme de 70 ans est aussi un "haut anthroposophe", insiste Grégoire Perra. Ainsi, sur le site de la société anthroposophique de France, on apprend que Jean-Pierre Caron, présenté comme "consultant en développement des hommes et des organisations", donne des conférences sur la spiritualité en entreprise. Le membre du comité écrit également des livres édités par les éditions Triades et Aethera. Une maison d'édition "fondée en 1952 par Simone Rihouët-Coroze dans le but de faire connaître en langue française les œuvres du philosophe Rudolf Steiner, le fondateur de l’anthroposophie", peut-on lire sur leur site internet.
La deuxième figure de ce mouvement occulte, membre du conseil de surveillance de la Nef est Patrick Sirdey, ancien PDG de Weleda, entreprise de cosmétique et de dispositifs médicaux. Elle a pour actionnaire, la Société anthroposophique universelle. Weleda a été fondée par des médecins séduits par les "théories" de la médecine anthroposophique qui "adopte des méthodes dangereuses", selon la Miviludes.
Des anthroposophes au cœur de la Nef
Enfin, Mathieu Brunet, vice-président du conseil de surveillance est aussi dirigeant de la société Arcadie, spécialisée dans les épices, herbes et autres tisanes bio. Seul hic, elle est aussi adhérente au Mouvement d'agriculture biodynamique. La biodynamie est un système agricole ésotérique très controversé, issu de l'anthroposophie. Ancienne adepte des pratiques alternatives, Jeanne Soradt a "baigné" dedans pendant deux ans. C'est notamment grâce au travail de Grégoire Perra qu'elle a pris conscience de "l'endoctrinement" qu'elle avait subi. Elle raconte notamment qu'une ferme biodynamique dans son ancienne ville était "réputée dans le milieu des anthroposophes et où différentes institutions anthroposophiques organisaient régulièrement des activités et des stages", illustrant la porosité entre cette technique agricole ésotérique et l'anthroposophie.
En 2021, Arcadie a signé une convention de Mécénat avec la Fondation Paul Coroze qui "a pour but d’attribuer des bourses d’étude et de donner toute assistance matérielle et morale nécessaire aux jeunes désirant suivre des formations anthroposophiques", comme expliqué sur le site de la fondation. La fédération Terre de liens est également membre du conseil de surveillance. Une fédération dont René Becker, l'un des quatre membres du comité de la société anthroposophique de France, racontait la création et faisait l'éloge en 2013 dans une revue de la Société anthroposophique universelle, …
Interrogée sur le sujet lors du conseil municipal du jeudi 10 novembre, la 1ère adjointe Audrey Hénocque a réaffirmé avoir contacté la Miviludes pour avoir des précisions, et rappelé que c'est bien Gérard Collomb qui le premier (en 2012) avait fait appel à la Nef. La transparence de l'établissement bancaire a également été mise en avant. Si les écologistes semblent tant attachés à cette banque "éthique", c'est que "les anthroposophes se parent d'un vernis écolo et éthique", raconte Grégoire Perra pour qui "les milieux écologistes ont subi un fort entrisme de l'anthroposophie". »


Les enfants indigo
: eugénismes proches de celles des nazis. Pour Jean-Marie Abgrall (médecin criminologue et spécialiste des sectes) « « Malgré les retombées médiatiques des campagnes d’information engagées pour prévenir médecins et particuliers des dangers de ce groupe prônant l’idéologie d’une race nouvelle à venir, Kryeon continue à promouvoir activement le thème des enfants indigo, enfants à l’ADN différent qui doivent faire l’objet d’une éducation particulière et qui, pour certains d’entre eux, auraient même des pouvoirs de guérison [...]. Le groupe investit actuellement aussi le créneau des femmes enceintes (idée de la « génération indigo » en gestation) et propose une surenchère dans l’exploitation du thème des enfants indigos en passant actuellement au concept de l’enfant « cristal », décrété encore plus extraordinaire que les précédents. »»
Ceux qui répandent ces thèses hurluberlues et dangereuses :
- goetheanum
- lucistrust et son école Arcane. Ils ont même un pied à l'ONU !
- Lee Carroll auteur de littérature New Age dite de channeling. Lee Carroll s'y présente comme un « canal » d'une entité appelée « Kryeon »


The Tree of Life : L'Arbre de vie film dramatique de 2011 écrit et réalisé par américain Terrence Malick
Ce que j'ai ressenti après sa projection est dans l'esprit partagé par Les Inrockuptibles : « The Tree of Life, comme tous les Malick, est empreint de spiritualité. Mais ici, c’est rien de le dire. Le film ressemble parfois à un clip born-again Christian, à une publicité pour secte new age. Les visions cosmiques de Malick ne sont pas toujours d’une grande légèreté, d’une totale finesse, d’une réinvention plastique évidente. »
Ce que ressentent des chrétiens étasuniens d'Amérique du Nord (de la page Wikipedia anglophone) «Certains critiques religieux ont bien accueilli les thèmes spirituels du film. Par exemple, l'auteur catholique et maintenant évêque auxiliaire de Los Angeles, le P. Robert Barron, passant en revue The Tree of Life pour un blog du Chicago Tribune, a noté que "dans le jeu du bien et du mal, dans la tension entre la nature et la grâce, Dieu prépare quelque chose de beau, même si nous sommes incapables de le saisir totalement. "Tree of Life" communique cette même leçon difficile mais vitale."»

Je me rappelle aussi, après des images de chaos, celle d'un champ de tournesols. D'abord ces fleurs alignées comme des soldats est l'image froide d'une humanité réduite à des pions uniformisés. Ensuite ce champ est censé donnée une image de nature alors que c'est un champ qui peut très bien être le produit stérile et polluée de l'agrochimie loin d'une nature retrouvée.

Il a eu la Palme d'Or du Festival de Cannes en 2011 et (de la page Wikipedia anglophone) «Il a été élu 79e plus grand film américain de tous les temps dans un sondage réalisé en 2015 par la BBC Culture auprès de 62 critiques de cinéma internationaux. L'œuvre a également été classée septième plus grand film depuis 2000 dans un sondage mondial des critiques réalisé par la BBC.» Ça fait peur !

Haut de page   Page en amont

Des visites régulières de ces pages mais peu de commentaires.
Y avez-vous trouvé ou proposez-vous de l'information, des idées de lectures, de recherches ... ?
Y avez-vous trouvé des erreurs historiques, des fautes d'orthographes, d'accords ... ?
Ce site n'est pas un blog, vous ne pouvez pas laisser de commentaires alors envoyez un mail par cette adresse
Contacts
Au plaisir de vous lire.